La grande histoire du melon

 

Non, non et non ! Le melon n’est pas un fruit !
Appartenant à la famille des cucurbitacées, comme la courgette et le potiron il s’agit bien d’un légume ! 
C’est même le 3ème légume le plus consommé en France avec 6kg par ménage/an ! 

egyptian-1822015_960_720
Avant de monter sur le podium des légumes les plus consommés en France, le melon a fait un très long voyage !
Originaire d’Afrique intertropicale de l’Est, il était cultivé en Egypte cinq siècles avant notre ère.
Petit et peu sucré il était dégusté avec du sel et du vinaigre.

 

helmets-2891952_960_720Au 1er millénaire avant JC, les conquérants Grecs lui font traverser la Méditerranée. Rapidement, le melon connait un franc succès et se développe jusqu’en Italie.
Il va y connaitre ses premiers pas gastronomiques et ses premières évolutions botaniques notamment grâce à l’empereur Tibère qui en était très friand et qui a imaginé sa culture en serre chaude pour en déguster toute l’année.

Plus tard, les moines le cultivent pour les papes dans leur résidence d’été de Cantaluppo, près de Rome. Le melon évolue, il devient plus gros et plus sucré comme on le connait aujourd’hui.
220px-Charles_VIII_Ecole_Francaise_16th_century_Musee_de_Conde_Chantilly
Le melon se développe véritablement en France à la fin du Moyen-Age.
L’histoire veut que ce soit le roi Charles VIII qui l’aurait rapporté d’Italie après sa malheureuse expédition à Naples en 1495.

Dans le sud, les seigneurs de Cavaillon, Clément de la Rovère et Toussaint de Villeneuve, participent au développement des cultures de melon. Le Val de Loire, l’Anjou et la Touraine produisent pour la Cour du roi. Le melon alors est un met de luxe qui s’offre et se partage.DSC_3793

La Charente développe elle aussi une culture importante de melon et participe à son amélioration : c’est ainsi que le melon cantaloup devient melon charentais.

 

 

La petite anecdote : Alexandre Dumas proposa au conseil municipal de Cavaillon de faire don de ses livres parus et à paraître en échange d’une rente viagère de douze melons par an.